Action Enerschool
fontenais.webenergie.ch
2015-2016
2014-2015
2013-2014
SensibilisationEcole de Fontenais
Ce que nous avons appris de la centrale solaire de Mt Soleil

Voici ce qu’on a appris de la centrale solaire :

1839 : découverte de l’énergie solaire
1973 : crise du pétrole, il faut trouver une autre énergie !
1991 : construction de la centrale du Mont-Soleil
1992 : inauguration de la centrale du Mont-Soleil

Il y a 110 tables qui produisent 5600 kw/h, on peut ainsi alimenter 200 familles.

Ils produisent de l’électricité continue, ils ont un ondulateur pour transformer en alternatif.

En 1997, c’était une bonne année, en 2000 pas, en 2011, bonne production car très beau temps ensoleillé en novembre et en 2012, il y a eu un problème technique.

S’il y a de la neige sur les panneaux, ça ne produit pas.

Les panneaux ont une inclinaison de 50 degrés.

Il y a 4575 m 2 de panneaux solaires.
Avec l’énergie solaire, il y a un inconvénient, c’est qu’on ne peut pas prévoir la quantité d’électricité !
Avec l’énergie solaire, il y a 13 % de rendement.
La structure d’une cellule photovoltaïque se compose de : couche anti-reflets, contact frontal, de silicium de type n-, de silicium de type p+, contact au dos

D’autres projets ont vu le jour tel que la construction du stade à Berne avec une centrale sur le toit.
Les panneaux ont une inclinaison de 7 à 15%.

La journée le surplus part dans le réseau et le soir on le réutilise. Les panneaux doivent être nettoyés chaque année car une espèce de suie (pollution) se dépose dessus.

Mobicat (2001) bateau équipé de panneaux solaires et qui a 8000kg de batteries (réserve pour stocker). Il a une vitesse maximale de 17km/h et se trouve sur le lac de Neuchâtel.

À la Jungfrauhoch (2008-2009) à 3500m, grâce à l’ensoleillement plus important car en altitude, et grâce à la neige qui reflète, il y a un très bon rendement. De plus, comme il fait froid, le courant passe mieux, pas de perte. Il y a 50-75% de rendement.

En effet, quand ça dépasse 25 degrés, il y a perte et diminution de la production.

Solar impulse 2016 : Bertrand Piccard veut partir en avion (longueur des ailes : 67m) sans produire de l’électricité. Il plane le jour et volera très plat la nuit. Le deuxième pilote est André Borschberg

Le projet Enerschool est réalisé avec le soutien de la Commune de Fontenais