Action Enerschool
sainte-croix.webenergie.ch
2014-2015
2013-2014
Action IngénieurCollège Sainte-Croix Fribourg
Groupe Enerschool 013-014
Liste de questions pour l'ingénieur

sittelle
Quelles exigences énergétiques on été fixées pour le concours d’architecture (rénovation) ? Il y a-t-il des énergies renouvelables prévues ? Existe-t-il une limite de budget, combien ? Dans quelle mesure peut-on encore l’influencer (pour la pose supplémentaire de panneaux solaires p.ex.)?

Serge Chardonnens

La norme Minergie P est obligatoire pour tous les nouveaux bâtiments et la rénovation du collège Sainte-Croix n'y échappe pas. En ce qui concerne les énergies renouvelables, les toits sont loués aux entreprises privées (Groupe E) mais celles-ci ont un budget limité, donc il faudra encore attendre quelques années avant que le collège soit équipé de panneaux photovoltaïques. Quant aux panneaux solaires thermiques, ils ne sont pas assez rentables parce que le collège est vide en été et c'est la période où ils sont efficaces.


sittelle
Serait-on gagnant sur le plan énergétique de reconstruire à neuf tout le collège, au lieu de le rénover ?

Serge Chardonnens

Non, il faudrait tout recycler, ce qui prend beaucoup d'énergie et coute très cher.


sittelle
Qu’en est-il de la protection du bâtiment de Gallia ? Peut-on l’isoler de l’extérieur ?

Serge Chardonnens

Isolation pas l'intérieur (-> rénovation) Non, ce bâtiment devra être isolé de l'intérieur et il faudra également changer les vitres pour satisfaire au mieux la norme Minergie P.


sittelle
Quelle est l’étiquette énergétique de Sainte-Croix ? Sa consommation actuelle ?

Serge Chardonnens

Vous avez accès à ces données. Je vous encourage à aller voir ces éléments ainsi que le classement sur l'étiquette énergie


sittelle
Comment améliorer le système de chauffage (réglages fins, adaptations, optimisations, équilibrages…) ? Serait-il envisageable de développer un système de chauffage par étage ? Si le vitrage était amélioré, pourrait -on supprimer les radiateurs ?

Serge Chardonnens

Tout d'abord il n'est pas envisageable de supprimer les radiateurs. Le chauffage au sol a un certain « temps de réaction » (2-3h) et il est nécessaire d'avoir des radiateurs pour pouvoir ajuster le chauffage au cours de la journée.

La répartition est d'environ 60% par le chauffage au sol et 40% par les radiateurs. Un système de chauffage par étage sera sûrement mis en place lors de la rénovation, mais en attendant il est déjà possible de régler les vannes des radiateurs dans les classes, voire même de modifier les courbes du chauffage si nécessaire.


sittelle
Est-il judicieux d’avoir un chauffage au sol (peu réactif) pour ce type de bâtiment (grand et très vitré) ? Quelle est sa durée de vie ? Devra-t-on le changer prochainement ?

Serge Chardonnens

cf. question précédente pour la répartition chauffage au sol/radiateurs

La durée de vie dépend beaucoup de la qualité de l'eau qui y circule. Il faut faire une vérification et év. un filtrage environ tout les deux ans. Pas besoin de la changer.


sittelle
Est-ce-que le collège sera raccordé à la conduite de chauffage à distance ? D’où vient la chaleur, origine de la centrale? Peut-on la visiter ? À qui s’adresser ?

Serge Chardonnens

central fonctionne au gaz, comme celui du collège, et il est situé derrière le bâtiment Pérolles 2 de l'université. Tous les tuyaux sont prêts pour le raccordement mais le prix est encore assez élevé pour utiliser ce chauffage à distance. Il faudrait encore négocier avant de réaliser ce projet.

Ce serait intéressant de visiter ces installations car ils utilisent des moteurs stirling ce qui est rare.


sittelle
Est-ce-que des capteurs thermiques sur le toit suffiraient à couvrir les besoins d’eau chaude en été, au lieu de faire tourner toute la chaudière ?

Serge Chardonnens

Les capteurs thermiques ne sont pas assez rentables, il produisent le plus d'eau chaude quand le collège est vide, c'est-à-dire pendant les vacances d'été. En hiver ils ne suffiraient pas.


sittelle
Après combien de temps les économies effectuées (liées à l’énergie) rentabiliseraient le coût des travaux ?

Serge Chardonnens

Cela dépend de la quantité d'énergie économisée et du coût. Parfois, les économies d'énergie ne sont jamais rentables du point de vue économique, même après plusieurs dizaines d'années. C'est pour cela que les normes comme Minergie nous obligent à prendre en compte les économies d'énergie sans uniquement penser à l'argent en agissant dans un soucis écologique et en préparant l'avenir.


sittelle
Comment sensibiliser les utilisateurs aux économies ?

Serge Chardonnens

Un bon moyen de sensibilisation est de mettre des affiches, par exemple dans les couloirs. Un slogan pourrait être « 1° en moins -> 6% d'économie » ou bien vous pourriez aussi simplement expliquer ce que fait Enerschool.


sittelle
Quelles différences existent entre les chiffres annoncés sur papier quant à la consommation théorique et la consommation réelle (pratique) ? À quoi sont-elles liées ? À l’utilisateur ? À des défauts de constructions ? Devrait-on surveiller/contrôler la consommation des premières années, pour détecter d’éventuelles divergences avec les chiffres annoncés, et effectuer des optimisations si nécessaire ?

Serge Chardonnens

Tous les nouveaux bâtiments sont surveillés pendant 3 ans après leur construction pour permettre d'affiner les réglages. Les valeurs mesurées ont le droit de dépasser les valeurs théoriques de 10%, sinon les ingénieurs doivent chercher ce qui ne va pas et se justifier.


sittelle
Quelles améliorations sont prévues au niveau électrique (stand-by, lumières…) ?

Serge Chardonnens

Il serait possible d'intégrer un contrôle de l'alimentation électrique par classe, ce qui permettrait par exemple d'enclencher le courant avec une clé propre aux professeurs ou encore de gérer le courant automatiquement selon l'horaire des classes.


sittelle
Quel est le potentiel d’économie lié au changement des pompes de distribution de l’eau ?

Serge Chardonnens

Les pompes installées il y a quelques années sont souvent surdimensionnées et un changement de celles-ci permet entre 40 et 50% d’économie d'électricité. Mais les nouvelles pompes qui permettent ces économies sont beaucoup plus cher que les anciennes (2-5x), c'est pourquoi elles ne sont pas changées d'office.


sittelle
Comment la température de chauffage de l’eau est-elle fixée ? Pourquoi à 90⁰C ?

Serge Chardonnens

Cela permet d'utiliser des radiateurs plus petits pour une même efficacité de chauffage. Mais cela correspond aux normes de l'époque, et l'amélioration de l'isolation des bâtiments a conduit à une température de 50° pour les nouvelles chaudières.


sittelle
Que peut-on faire pour vous ?

Serge Chardonnens

Sensibliser les utilisateurs

Signaler les défauts

Mesurer les températures et mieux régler les vannes

Enerschool à Ste-Croix est un projet soutenu par les services cantonaux de l'énergie et des bâtiments de Fribourg.