Action Enerschool
fontenay.webenergie.ch
2010-2011
2009-2010
2008-2009
ComportementsES De Felice, bâtiment de Fontenay
Rac 12/13
Animation auprès des élèves de classes enfantines
 

Prévention à l'école enfantine

 
Le projet
 
À la suite de "la cour qui brille", qui était notre projet de base, nous avons réfléchi à un projet pour la suite. Très vite, nous nous sommes mises d'accord pour faire une prévention dans deux classes d'école enfantine. Lors de notre premier projet, nous avions dû nettoyer les poubelles de la cour et la cour de l'école enfantine était la plus sale. Il y avait beaucoup de déchets par terre. Ainsi, nous avons pensé que ce serait intéressant d'aller expliquer aux écoles enfantines ce qu'est un déchet et comment le jeter pour ne pas polluer. Après avoir préparé nos questions ainsi que notre matériel, nous sommes allées le jeudi 14 avril 2011 faire cette prévention dans deux classes d'enfantines.
 
Pour les deux classes, nous avions prévu la même animation. Nous avons parlé pendant une dizaine de minutes des déchets, leur demandant qu'est-ce qu'était un déchet et leur faisant découvrir les différents types de déchets. Après ces dix minutes d'explications, nous avons répondu aux questions et une fois toutes les questions répondues, nous avons fini notre prévention par un petit jeu. Ce jeu consistait à mettre un tas de déchets par terre (PET, aluminium, carton, emballage, papier et verre), déposer des étiquettes par terre avec les noms des types de déchets et les enfants devaient ensuite trier ce tas de déchets et mettre ces derniers avec l'étiquette correspondante. Une fois qu'ils ont eu fini, nous avons passé en revue les tas un par un.
 
 
Première classe 
 
Nous avons commencé la prévention dans la première classe à 14h05. Il y avait 13 élèves qui étaient là pour nous écouter. Ils se sont mis en cercle autour de nous et nous avons commencé en leur demandant s'ils savaient ce qu'était un déchet. Il y a eu beaucoup de propositions, preuve qu'ils participaient à notre prévention. Les enfants savaient surtout qu'un déchet allait à la poubelle. Cependant l'un des élèves pensait qu'un déchet était en réalité le nom d'une personne qui jette ces derniers.
 
Ensuite, nous avons parlé des différentes sortes de déchets. On a commencé par le PET et on leur a demandé s'ils savaient avec quoi c'était fabriqué. Ils ne savaient pas et donc nous avons expliqué que le PET était fabriqué avec du pétrole.
Pour le verre, nous leur avons demandé s'ils avaient déjà été à la décheterrie avec leurs parents. Il n'y en avait que 3-4 qui étaient déjà allés. Nous avons expliqué que le verre se trie en fonction des couleurs et que cela pourrait être sympa d'aller avec leurs parents à la décheterrie de temps en temps.
Pour le carton, certains élèves nous disaient qu'il fallait plier le carton pour que cela prenne moins de place. Quant à l'aluminium, un élève est venu montrer devant la classe comment faire la différence entre de l'aluminium et du matériau composite. Ils ont donc bien remarqué que l'aluminium ne reprend pas sa forme alors que le matériau composite, oui.
Ensuite, nous avons expliqué que les emballages de nourriture allaient généralement à la poubelle. Nous avons expliqué que le papier pouvait se recycler et qu'ils pouvaient remarquer la différence entre un papier ''frais'' et un papier recyclé, c'est à dire par la couleur. La dernière question qu'on leur a posé était ''quel déchet ne faut-il absolument pas mettre à la poubelle ?'' Les élèves ont tout de suite répondu la pile et nous avons expliqué pourquoi.
Ensuite, nous avons répondu aux diverses questions que les élèves se posaient. La plupart des questions étaient en rapport aux déchets et à nos explications.
Pour le jeu, cette classe a réalisé un sans faute. En très peu de temps, ils ont classé les tas correctement et sans erreur. Leur maîtresse nous a prévenu qu'elle parlait déjà des déchets avec eux et c'est pourquoi ils étaient déjà bien au courant. Ils nous ont bien remercié et nous avons offert des Sugus aux enfants pour les remercier de nous avoir écouté. Nous avons fini à 14h35.
 
Deuxième classe 
 
Cette classe étant à la gymnastique lorsque nous sommes arrivées, nous avons eu le temps de préparer notre jeu ainsi que de répéter une dernière fois. La prévention a commencé à 15h00. La classe était cette fois composée de 21 élèves. Nous n'avons même pas eu le temps de leur poser la question ''qu'est-ce qu'est un déchet'' qu'ils levaient déjà la main pour nous expliquer. Malheureusement, les enfants avaient beaucoup d'idées fausses et farfelues. Nous avons donc expliqué ce que c'était.
Ensuite, comme pour la première classe, nous avons expliqué les déchets les uns après les autres. Les enfants nous ont écoutées attentivement. Beaucoup de mains se sont levées pendant notre intervention.
Malheureusement pour nous, les élèves n'avaient pas de questions et lorsqu'ils levaient la main c'était surtout pour parler de tout et de rien et même de choses qui n'avaient aucun rapport avec notre prévention. À la question ''qu'est-ce qui est le déchet le plus dangereux à laisser dans la nature ?'' nous avons eu beaucoup de propositions telles que : une télévision, un appareil photo, du PET, etc, mais jamais la réponse qu'on attendait, c'est à dire la pile.
Une fois la réponse trouvée, une jeune fille nous a expliqué ceci ; ''lorsqu'on met une pile dans la nature, s'il y a un palmier dans la forêt, et bien le palmier disparait en deux jours. Et si les animaux trouvent une pile, ils disparaissent aussi''. Il fallait donc clairement qu'on explique les dégats d'une pile.
Pour le jeu, ils ont été moins bons que la première classe. Il y a eu beaucoup d'erreurs, comme par exemple : du pet dans le carton, des emballages dans l'aluminium ou encore des emballages dans le carton. Ainsi, nous avons pris du temps pour revoir les uns après les autres les tas de déchets.
Nous avons de nouveau expliqué chaque sorte de déchet afin qu'ils comprennent bien. Puis, ils ont refait l'exercice pour effacer les fautes faites, mais ce n'était toujours pas ça. Au final, avec beaucoup de réflexion, ils ont réussi à remettre les déchets dans les bons tas. Leur maîtresse ne leur avait probablement jamais parlé de déchets.
Notre prévention fut plus courte que l'autre, étant donné le manque de questions et d'intéret des enfants. Nous leur avons donné des sugus pour les remercier et nous sommes parties. La prévention s'est terminée à 15h25.
 
Conclusion 
 
Entre les deux classes, la différence était que des élèves avaient déjà entendu parler des déchets et les autres non. Ainsi, la première classe qui avait déjà parlé des déchets avec leur maîtresse a très bien suivi et a réussi le jeu sans faute. La deuxième a eu plus de peine à nous comprendre ainsi qu'à réaliser le jeu, puisque les élèves n'avaient jamais parlé des déchets.
Nous pouvons donc en conclure que si nous parlons tôt aux enfants des déchets, ceux-ci comprennent petit à petit et se souviennent de ce qu'on leur a dit. Ils prennent ça à coeur. Bien-sûr, ils sont petits et il ne faut pas les ennuyer avec des théories très compliquées, mais amener ces enfants à la déchetterie ou leur montrer pourquoi on met tel déchet ici et non là, c'est une très bonne méthode pour l'enfant d'apprendre à gérer les déchets. C'est ludique et l'enfant participe et se sent donc concerné. Il faut commencer donc tôt, avec des petits jeux, ce serait l'idéal.
 
 
 
 
 
 
 
 
Christelle, Cindy & Valentina