Action Enerschool
fontenay.webenergie.ch
2010-2011
2009-2010
2008-2009
SensibilisationES De Felice, bâtiment de Fontenay
Rac 12/13
Cour qui brille

Rapport 1 :


Nous avons ramassé des déchets à côté d'une rivière (à côté de notre école) .

Après avoir passé 50 minutes à ramasser et à nettoyer cet endroit, nous avons pu collecter différents matériaux.


 (Après
Premièrement, nous avons trouvé énormement de mégots de cigarettes. Et il n'y a pas qu'ici, il y en a beaucoup. Pour nous, il faudrait installer des cendriers dans tous les lieux publics où les gens se promènent.


Ensuite, il y avait de l'aluminium. Nous trouvons qu'il n'y a pas assez de containers pour l'aluminium dans la ville d'Yverdon.


 (Après
On a aussi trouvé du papier, comme des factures et des tickets de caisse. Nous pensons que pour éviter du gaspillage de papier et la pollution, il faudrait arrêter de distribuer dans les grandes surfaces des tickets de caisse dont les gens ne veulent pas. Il faut penser à l'économie de papier, pour qu'il y ait moins à recycler ou à détruire.


 
Il y avait aussi un phare de vélo, un déchet de briquet, un autocollant "turbo".

Par rapport à la quantité, cela nous a fait un sac à poubelle plein, rien que pour le bord d'une rivière. 


 


Rapport 2:  


Après avoir nettoyé le bord d'une rivière, nous avons décidé d'aller nous renseigner auprès du responsable des déchets de la commune d'Yverdon. Celui-ci nous a expliqué comment gérer nos déchets.


Voilà ce que Mr. De Blaireville nous a appris :


le but est que les gens fassent plus attention à ce qu'ils jettent, en essayant de consommer autrement grâce aux sacs à taxes ! Selon lui, on peut toujours faire mieux en ce qui concerne le tri des déchets.


Pour chaque année, il y a un budget qui est donné par la commune pour les responsables des déchets. Si on fait une étude, le budget monte.


Pour réduire les transports de camions :

Cela fait quelques temps que les camions ne passent plus par chaque maison pour ramasser les poubelles. C'est pour cela que la commune a mis en plus différent points de collecte.

Il y a 245 points de collecte. Pour cela, la commune a dû changer les camions à ramassage latéral.

Les nouveaux camions, donc les camions actuels, ont un systéme de ramassage par la droite.

Dans le camion, la poubelle est directement broyée.

Les poubelles broyées sont mises dans des trains et ensuite seront mises dans une usine d'incinération.


Ils se rendent compte que les collecteurs de fer blanc et d'alluminium sont plus souvent vides, par rapport à ce qu'il y avait l'année passée.


Il nous a fait comprendre pourquoi il y a quelques cendriers dans la ville d'Yverdon. Il nous a expliqué que c'est une expérience et que si cela fonctionne bien, la commune en rajoutera d'avantage.