Action Enerschool
sainte-croix.webenergie.ch
2014-2015
2013-2014
Action IngénieurCollège Sainte-Croix Fribourg
Groupe Enerschool
Mesures et relevés dans les classes

Suite aux premières mesures de températures prises l'hiver précédent, nous avons décidé de profiter de la pose d'affiches pour noter les éléments suivants :

- température dans les salles alors que la journée n'était pas ensoleillée et froide.

- position des vannes thermosatiques

- radiateurs chauds ou froids

- beamer allumés ou éteints

- lumières allumées ou éteintes

- fenêtres ouvertes

De manière générale, nous avons pu constater que les températures étaient toujours très élevées. La température moyenne dans le bâtiment se situait aux alentours des 24°C avec un minimum et un maximum respectivement à 18°C et 28°C. Les températures ne sont pas à relier à un fort ensoleillement durant la journée, puisque le ciel était couvert et la température extérieure était d'environ 5°C. Nous pouvons donc facilement en déduire que le chauffage est réglé quelques degrés trop haut. Ce qui d'ailleurs corroboré par la forte chaleur dans les couloirs où seul le chauffage au sol fait son office.

Pour ce qui concerne les vannes thermostatiques, qui entendons-nous bien, sont toujours, pour la plupart, aussi défectueuses que l'année passée, puisqu'il n'y a souvent aucune corrélation entre leur degré d'ouverture et la température du radiateur, nous avons pu de plus constater une certaine tendance des utilisateur du bâtiment à bouger les vannes. Nous les avions en effet toutes reglées à la même position au cours de l'année passée et très peu d'entre elles sont restées à  cette position d'origine. La plupart d'entre-elles ont d'ailleurs été remontées, à l'exception notable du quatrième étage, où la légende dit qu'il y fait toujours trop chaud.

Ce constat sur les vannes thermostatiques me permet d'ouvrir une parenthèse sur la bonne utilisation desdites vannes. Une vanne thermostatique N'EST PAS un robinet. C'est une vanne conçue pour s'ouvrir à une certaine température perçu dans la pièce. Le degré sur laquelle la vanne est reglée change uniquement la température à laquelle la vanne s'ouvre automatiquement. Donc, pas toucher! Toutes les vannes sont maintenant reglées de manière à se déclencher quand il fait trop froid et à rester fermées lorsqu'il fera trop chaud. Enfin, celles qui sont encore en état de fonctionner...

Nous avons également pu constater un grand nombre de fenêtre restées ouvertes, mais étant donné les températures mesurées, l'explication de se phénomène semble évident. Seulement rappelez-vous du conseil: aérer en grand et brièvement! Brièvement signifiant, entre autres: ne pas laisser ouvertes les fenêtres pendant toute la pause de midi...

Nous n'avons pas en revanche pu observer un grand nombre de lumière ou de beamer allumés, donc le comportement des utilisateurs semble plutôt bon. Néanmoins, pas de relâchement! Il s'agira maintenant plutôt de se concentrer sur le problème du stand-by, car rappelons-le, le collège Sainte-Croix figure certes dans le TOP 3 des meilleurs Collèges de la ville, mais aussi et surtout dans le TOP 10 des bâtiments les plus énergivores de l'Etat de Fribourg.

 

Pour conclure, il faudra trouver un moyen de baisser le chauffage, ne pas toucher les vannes des radiateurs, continuer à éteindre les lumières et les beamers en quittant les salles et s'attaquer au difficile problème du Stand-By des appareils.

 

Voici un exemplaire du formulaire que nous avons créé pour relever les mesures :

 

De manière générale,  nous avons constaté qu'il faisait très chaud dans les classes alors qu'elles étaient inocuppées.

Dans les couloirs et parties communes c'était encore plus étouffant, ce que nous ont confirmés les élèves s'y trouvant :

 

Enerschool à Ste-Croix est un projet soutenu par les services cantonaux de l'énergie et des bâtiments de Fribourg.