Action Enerschool
sainte-croix.webenergie.ch
2014-2015
2013-2014
SensibilisationCollège Sainte-Croix Fribourg
Groupe Enerschool 013-014
Visite du chauffage à distance PLACAD

 

Visite avec M. Bruno RIMBOUD, du Groupe E, qui s’occupe de l’aspect technique de Placad.

Le groupe d’Enerschool penché sur une carte du réseau de chauffage de Placad

 

Le nom de la centrale de chauffage à distance vient de « Plateau » (celui de Pérolles, éh oui !) et « cadastre ». Elle comporte 3 CCF (Couplage-Chaleur-Force) et 2 chaudières d’appoint.

 

La récupération de chaleur est le point fort d’un système CCF, puisque le maximum d’énergie est exploité. Un CCF fonctionne de la manière suivante : tout d’abord, un moteur à gaz fait tourner une génératrice, qui elle produit de l’électricité. De l’eau vient refroidir l’installation, puis elle passe dans des tubes en cuivre qui la chauffe. La chaleur n’est donc pas perdue. Cette eau est ensuite envoyée dans le réseau. En résumé un CCF produit chaleur et électricité.

 Photo d’un moteur CCF (c'est très bruyant !!!)

 

Les deux chaudières peuvent compenser l’insuffisance des trois CCF par temps froid. Elles sont bicombustibles (gaz ou mazout), ce qui assure une production d’énergie.

 

La source énergétique utilisée pour le fonctionnement des CCF est le gaz naturel, dont le débit est de 30 m/s. Ecologiquement parlant, il serait préférable que l’alimentation soit au biogaz, mais le biogaz venant des fermes et la centrale se situant en ville, cela ne semble pas possible. La centrale en consomme pour 300'000 à 500'000 CHF par mois.

 

Le raccordement du Collège Ste-Croix est prévu pour 2016. Tout est déjà en place, l’eau est même déjà dans les tuyaux !

 

 

Fonctionnement d’un chauffage à distance

L’eau chaude part de la centrale (à 100°C), circule dans des tuyaux (circuit primaire), arrive contre des plaques qui échangent la chaleur vers l’eau du bâtiment à chauffer (circuit secondaire), puis l’eau du circuit primaire, qui était chaude, a été refroidie et revient à la centrale (à 65°C). L’eau attend que quelqu’un ouvre un robinet et se refroidit dans les tuyaux s’il n’y a pas de demande.

 

Arguments en faveur du chauffage à distance : tout est géré de l’extérieur (commande du gaz/mazout, réglages), aucun entretien n’est donc nécessaire du côté des utilisateurs; moins de rejet et meilleur rendement que plusieurs chaudières individuelles.

 

Mais plus la distance à parcourir entre la centrale et le bâtiment à chauffer est grande, plus il y a de perte de chaleur. De plus, lorsque la demande en chaleur baisse (comme par exemple en été, surtout dans les bâtiments scolaires), la demande en électricité persiste, et il faut donc tout de même faire tourner les machines.

 

Concernant la production en terme de chiffres, l’énergie moyenne produite par année s’élève à 13,0 GWh pour le thermique et 5,5 GWh pour l’électrique. Le rendement total est de 90% (36% pour le thermique et 54% pour l’électrique).

 

 

 

 

 

 

 

 

Enerschool à Ste-Croix est un projet soutenu par les services cantonaux de l'énergie et des bâtiments de Fribourg.