Action Enerschool
st-michel.webenergie.ch
2013-2014
2012-2013
2011-2012
DécouverteCollège St-Michel
Macrocosm
Visite de la chaudière principales avec les ingénieurs
Nous avons visité la chaufferie principale avec l’ingénieur et un régulateur de l’entreprise en charge de St-Michel. Nous avons ainsi pu mieux comprendre : le fonctionnement de l’installation et ce en quoi consiste la régulation. Une chose est sûre : cette installation est extrêmement complexe.

 

Chaufferie :

 

-Choix :du gaz car le mazout polue plus (souffre)
-Recherche du centre de gravité de chaleur du collège St-Michel                                
-Option prise : -dans l’ancienne chaufferie
-amener le gaz depuis le Varis (forrage sous-terrain, sous les remparts de la  ville) 


-Deux locaux :

 

-1er local : arrivée de la conduite de Gaz et le compteur

 

                                   

Figure 1: Les vanner de l'arrivée du gaz (que l’on peut fermer en cas d'urgence)

                       

 

-2ème local :la chaufferie en elle-même

-la plus grosse production de chaleur du site de St-Michel

-Système reglé avec un tableau éléctrique

 

 

-un automate programmé gère les commandes (les commandes manuelles ont disparues), réceptionne les informations (températures extérieur, etc.) et donne les ordres.

 

Figure 2 : Tableau électrique

 

Figure 3 : L'automate

 

 

 

 

- il y a 2 groupes : Professeurs (partie de l’administration, bâtiment 1) et  Classes
 

Figure 4 : Le groupe Professeurs

 

Régulation :


-Récolter des données (récéption des données dans des compteurs qui les transmettent à l’état.
-Contrôle de la consommation
-But : essayer de changer des paramètres pour économiser de l’énergie

-Contraintes :

-Il faut garder une température viable dans les bâtiments. Pour cela il faut :
-compenser les pertes du toits et des fenêtres (isolation)
-compenser courrants d’air duent à la vie de l’école
-compenser le température extérieur (fonction directement proportionelle)


-remarque : les vitrages (verre blanc) en plein ensoleilement apporte un énergie de 300watts/m2 quand le soleil est à la vertical et 100 watts/m2 quand le soleil est horizontal.

 

La régulation se fait en deux temps :


-agir sur les paramètres programmables
-cette première étape est très longue et il faut procéder par des changements doux. St-Michel est une vieille bâtisse et contrairement aux nouvelles habitations, où l’on connaît exactement la différence entre la température de départ et celle des radiateurs, nous sommes ici en constante recherche de cette différence de valeur. De plus cette différence de valeur varie selon les bâtiments et même selon les étages.
-faire appel à une entreprise spécialisée dans les concept de régulation globale des bâtiments 

Figure 5 : Vanne thermostatique

 

Comment est-ce que l’on règle la température de départ dans les radiateurs ?

-Une vanne s’ouvre plus ou moins (attention il faut compenser la dilatation de l’eau avec des vases d’expansions)

 

  Figure 6 : Vanne                                     Figure 7 : Vase d’expansion

 

Le système fonctionne de la façon suivante :

 

La sonde externe transmet la température extérieure à l’automate.

2.L’automate analyse celle-ci et ordonne la mise en marche des chaudière en fonction ce la température extérieur et des ordres programmé par l’utilisateur et l’entreprise en charge de la régulation.

 

Les paramètres principaux sont :

a.     Température de départ

b.     Heure de départ de la chaudière le matin

c.      Heure d’arrêt de la chaudière le soir

d.     Température extérieure

e.     Consigne avec une température extérieure à -9°

f.      Consigne avec une température extérieure à 18°

g.     Etc.

 

3.  Le gaz arrivant du quartier du Varis est brûlé dans ces chaudière et chauffe l’eau dzu circuit qui est fermé. Chaque bâtiment à son propre circuit pour qu’en cas de problème on ne doive vider qu’un seul circuit. Le circuit principal trasmet le chaleur aux autres circuit par des échangeurs.

4L’eau part de la chaudière et circule dans le circuit puis elle revient et est rechauffée à nouveau.

 

La plupart des réglages se font donc au niveau de l’automate. On peut changer les consignes et les ordres. Il est important de souligner que les réglages importants ne peuvent être effectuer que par un professionnel.

 

Enerschool à St-Michel est un projet soutenu par les services cantonaux de l'énergie et des bâtiments de Fribourg.